Le soulagement de la douleur grâce aux herbes médicinales: mythe ou réalité?

Tel que vu dans Tonic Magazine

Par Guy Chamberland

Les patients souffrant de douleurs aiguës ou chroniques peuvent se tourner vers une approche naturelle comme alternative aux médicaments synthétiques. Mais ces herbes seront-elles en mesure de réduire la douleur partiellement ou complètement dans les 48 heures suivantes? En pharmacologie, lorsqu’il s’agit de soulager la douleur, la réponse escomptée est un OUI ou un NON. En effet, puisque la douleur a un impact majeur sur la qualité de vie, le sommeil et les facteurs socio-économiques du patient, tels que sa capacité à bien performer au travail, signifie un besoin de trouver des traitements qui seront efficaces rapidement.

Avec la médecine conventionnelle, un soulagement rapide et efficace peut être obtenu en utilisant une combinaison d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène, de médicaments analgésiques comme l’acétaminophène, de narcotiques tels que l’hydromorphone et de relaxants musculaires. Les essais cliniques et la pratique médicale ont démontré que cette approche pharmacologique de gestion de la douleur peut être efficace. Cependant, il y a des limites au soulagement de la douleur, même avec des médicaments d’ordonnance. Par exemple, remplacer un narcotique doux par un opiacés puissant, comme la morphine, peut soulager la douleur, mais cela  peut aussi entraîner des effets secondaires intolérables. C’est là que l’approche à base d’herbes peut offrir certains avantages. Les herbes médicinales utilisent une stratégie semblable : elles bloquent le signal de la douleur grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et de relaxants musculaires. Cependant, elles provoquent moins d’effets secondaires.

Au fil du temps, différentes cultures ont utilisé les herbes pour traiter la douleur. Aujourd’hui, les mécanismes d’action de plusieurs de ces herbes ont été élucidés et il n’est pas surprenant que de constater que ceux-ci soient similaires à ceux des médicaments synthétiques. Quelques herbes sont considérées comme étant spécifiques à certaines conditions, par exemple, l’actée à grappes noires (Actea racemosa) est associée aux affections rhumatismales. Pour ces plantes, l’efficacité a été prouvée grâce à l’utilisation traditionnelle, mais le mode d’action n’a pas encore été établi. La principale différence entre un médicament et un médicament à base d’herbes est que le médicament est généralement constitué d’un seul ingrédient pur alors que la plante se compose d’un mélange d’ingrédients actifs. Les avantages d’un antidouleur à base d’herbes proviennent des multiples ingrédients qui agissent par l’intermédiaire de différentes voies de soulagement de la douleur (par exemple, les anti-inflammatoires et les antispasmodiques). La dose relativement faible d’ingrédients ainsi que les actions multiples de ceux-ci est généralement ce qui procure à la plante un profil d’innocuité et d’efficacité.

Pour ne nommer que quelques-unes des plantes les plus communes et comprises: la griffe du diable (Harpagophytum procumbens) possède des propriétés anti-inflammatoires bien établies, le pavot de Californie (Eschscholzia californica)) offre des propriétés analgésiques similaires aux narcotiques et le scutellaire (Scutellaria lateriflora) est souvent utilisé pour ses propriétés antispasmodiques. Avec de faibles doses, ces herbes peuvent être efficaces pour soulager la douleur chronique, mais des doses relativement plus élevées seront nécessaires pour contrer la douleur aiguë rapidement et efficacement. Ceci est un facteur important, puisque le patient désire ressentir les bienfaits dans les premiers jours de la prise du produit et non pas après plusieurs semaines. En deuxième lieu, le thérapeute peut proposer des produits naturels qui sont conçus pour soulager la douleur chronique (ex. glucosamine, MSM) et encourager le patient à modifier ses habitudes de vie qui peuvent accentuer la douleur.

Les extraits de la racine secondaire de la griffe du diable ont été testés dans plusieurs essais cliniques, y compris des essais cliniques contrôlés chez des patients atteints d’arthrite et de douleurs au bas du dos. Il a été prouvé que la griffe du diable est une herbe anti-inflammatoire et analgésique très efficace. Le pavot de Californie quant à lui est une herbe analgésique et sédative-hypnotique excellente pour soulager la douleur. Son activité pharmacologique dérive entre autres de ses ingrédients qui agissent sur les mêmes sites pharmacologiques du corps que ceux ciblés par les médicaments analgésiques ou sédatifs synthétiques. Ces propriétés peuvent être exploitées pour développer des remèdes efficaces pour soulager la douleur et la douleur liée à l’insomnie. Lorsqu’ils sont combinés, la griffe du diable et le pavot de Californie forment d’excellents remèdes pour le soulagement de douleur, car ils agissent sur ??les deux mêmes cibles que les anti-inflammatoires et les analgésiques.

Compte tenu de leur puissance, les herbes ci-dessus doivent être utilisées avec prudence et toujours en conformité avec l’usage recommandé par le fabricant et la déclaration de risques (par exemple, les mises en garde et les avertissements). Il est d’autant plus important de rechercher des produits approuvés par Santé Canada puisque cela indique que les doses recommandées ont été déterminées pour être sécuritaires. Si vous prenez des médicaments, consultez un professionnel de la santé avant de consommer ces extraits d’herbes puisqu’ils contiennent des ingrédients ayant des propriétés pharmacologiques similaires à celles des médicaments synthétiques et que la combinaison d’herbes et d’autres médicaments peut entraîner des effets secondaires.

En conclusion, l’obtention d’un soulagement de la douleur aiguë grâce à la phytothérapie n’est pas un mythe. Les plantes médicinales peuvent être assez efficaces pour le soulagement de la douleur. Vous devez cependant arrêter de prendre le produit si vous ne ressentez pas les bénéfices après plusieurs jours. Certains produits sont conçus pour apporter un soulagement à la douleur chronique et non à la douleur aiguë. Discutez-en avec un professionnel de la santé. Gardez en tête que l’obtention d’un soulagement rapide de la douleur nécessite des herbes aux propriétés pharmacologiques actives. La possibilité d’opter pour le naturel s’offre donc à vous !

Guy Chamberland est le vice-président de la recherche chez Curaphyte Technologies. Il peut être contacté à l’adresse suivante : curaphyte-technologies@live.ca .